Oups! Encore!

Publicité

Caricature : Ygreck

Par Philippe David

Qu’ont en commun Britney Spears et Pauline Marois? Elles chantent toutes les deux la chanson « Ooops! I did it again! ». (Merci à Joanne Marcotte pour cette petite inspiration) Sauf qu’avec l’anglais de Pauline, ça donne ce que ça donne et ce n’est pas sans fausses notes non-plus. Si Samuel de Champlain avait su qu’on serait un jour gouvernés par de tels incompétents, il aurait remballé son canoë et serait retourné en France.

Il fallait écouter Jean-Charles Lajoie s’époumoner à défendre cette pauvre Pauline dans son show à Radio X. Son seul argument : Pauline s’est rattrapée et a corrigé l’erreur. Oups! Désolé! On a essayé de vous passer un petit sapin, mais vous vous en êtes rendus compte alors on le fera pas! On est-tu cool maintenant? Ah ouin? Et si on ne les avait pas pincés? Mon impression est qu’on aurait encore une fois eu droit au bâton et au KY. Laisse-moi te mettre au parfum, mon cher J-C. Je t’accorde que Pauline a au moins eu la grâce de rectifier ses erreurs, mais le problème, c’est le nombre d’erreurs qu’elle a commises en si peu de temps. Le problème c’est que depuis qu’ils ont pris le pouvoir, les péquistes sont constamment en mode « damage control ». Y a-t-il une personne compétente dans tout ce gouvernement? C’est devenu une mauvaise comédie, mais malheureusement, elle se joue aux frais du contribuable.

Maintenant, dans le but de ne plus répéter ce genre de fiasco, Pauline veut nommer un comité de trois « sages » pour la conseiller. Quelques petite questions pour elle : Vont-ils avoir un poste permanent de sous-ministre adjoint eux-aussi? Vont-ils vous conseiller à prendre des meilleures décision, ou comment éviter qu’on se rende compte quand vous tentez de nous en passer une? Qui seront ces « sages »? J’ai ouï-dire que Melchior, Balthazar et Gaspard pourraient être libres. Au fait, Mme Marois, avez-vous aussi convaincu Pierre Baril de renoncer à son propre double-whammy?

Philippe David

Technicien en informatique et Éditeur de Contrepoids à temps perdu, il a souvent été décrit comme une encyclopédie ambulante par son entourage. Grand défenseur le la liberté sous toutes ses formes et particulièrement de la liberté d'expression.

Laissez-nous un commentaire

%d bloggers like this: