Duceppe PM? Ce n’est pas le changement, c’est le rejet, stupides!

C’est François Legault qui doit être sans connaissance en lisant le Journal de Montréalce matin. Il n’est pas le seul. Bernard Drainville et Pierre Curzi doivent être sur la déprime, de même que tous les opportunistes politiques qui croyaient bien faire en surfant sur la vague Legault.

Read more

Le délire hebdomadaire à Lauzon

Chaque semaine, Léo-Paul Lauzon sévit de sa démagogie sans pareil dans les pages de Métro Montréal. Chaque semaine, il y va « d’explications » « montrant » que le capitalisme est plein de failles et que la réponse est plus d’intervention de l’État. Cette semaine, il nous fait part du ras-le-bol de la population face au monde moderne1.

Read more

Éloge au travail à bon marché

Un vieil adage dit que si vous donnez un poisson à un homme, vous le nourrirez pour un jour. Donnez-lui un filet et apprenez-lui à pêcher et il pourra se nourrir pour la vie. Si la plupart d’entre nous n’ont aucun problème à donner un poisson, ceux qui veulent fournir le filet essuient souvent l’ire des bien pensants qui considèrent ça comme de l’esclavage et de l’asservissement.

Read more

Mathieu Roy: Le spectre de Malthus…

Aussi incroyable que cela puisse l’être, en 2011, un type peut se présenter sur le plateau d’un des émissions les

Read more

L’intimidation sur les chantiers, la construction et les syndicats

Le spectacle désolant offert par les deux principaux syndicats de la construction cette semaine me fait penser à un spectacle de corrida, où le taureau, en l’occurrence la FTQ-Construction et le Conseil provincial du Québec des métiers de la construction – International, se fait blesser puis mettre à mort par le gouvernement Charest.

Read more

Le terrorisme syndical

Comme l’illustre la caricature d’Ygreck ci-haut, peut-on imaginer quelque chose de plus aberrant dans une industrie que de voir le dirigeant d’une entreprise se faire littéralement dicter qui il doit embaucher, combien de travailleurs il doit employer sur son chantier, en plus de dicter leurs conditions de travail. Un patron dans une manufacture mettrait probablement la clef dans la porte et irait investir dans une autre industrie, mais dans l’industrie de la construction, cette situation dure depuis des années et on se demande pourquoi il y a des problèmes dans cette industrie.

Read more
%d bloggers like this: