Judith Lussier et les trolls comme moi

NDLR – Natalie Roussy est une des nombreuse personnes que j’ai eu le privilège de rencontrer sur Facebook. Elle nous livre dans ce texte son témoignage personnel de son expérience en tant qu’une des «trolls» de Judith Lussier et expose le manque de tolérance marqué de la blogueuse. Ceci est sa première (mais pas la dernière, j’espère) collaboration à Contrepoids.

Philippe David

Read more

Symptômes de l’agonie de l’Occident

Ce à quoi nous assistons cependant n’a rien à voir avec de la simple bigoterie. Le mal est beaucoup plus profond. Les québécois sont nombrilistes et ne voient souvent pas beaucoup plus loin que leur petit village d’irréductibles gaulois entouré de camps retranchés anglo-saxons, mais le mal qui est derrière les évènements de dimanche n’est pas limité seulement au Québec. La seule raison pourquoi il se manifeste ici est peut-être que du côté identitaire, le peuple québécois a l’épiderme particulièrement sensible, isolé comme il est. Un petit îlot de francophonie dans un océan anglophone. Aussi est-il un peu plus jaloux de sa culture et craintif de toute menace envers elle. Tel est certainement notre héritage collectif. Mais ce malaise, il est partout en Occident.

Read more

Fouille raisonnable ou déraisonnable?

Jusqu’où le personnel d’une école a-t-il le droit d’aller dans le cadre d’une fouille corporelle? Même si le Premier Ministre a décrété que des fouilles à nu n’auraient plus lieu, il serait intéressant de le découvrir. Si la famille maintient sa poursuite, nous aurons peut-être la réponse.

Read more

Nos enfants n’ont-ils aucune valeur?

Il y en a qui hurlent au passe-droit culturel, mais je ne crois pas que ce soit le cas. S’il y a une chose qu’on sait au Québec depuis l’affaire Turcotte, c’est que la vie d’un enfant ne pèse pas lourd dans les plateaux de la balance de la Justice. Vous avez tué un (ou plusieurs) de vos enfant? Buvez du lave-glace, pleurez, soyez hyper-repentants, ne résistez pas la police, plaidez coupable ou plaidez la folie temporaire et les chances sont bonnes pour que vous vous en sortiez avec un court séjour à Pinel ou un très court séjour, probablement dans un pénitencier à sécurité minimale. C’est comme ça que ça se passe dans notre société du no-fault.

Read more
%d bloggers like this: