Ce qui cloche avec l’immigration

«Nous vivons dans un monde basé sur la prémisse que nous ne sommes pas assez sages pour nous gouverner nous-mêmes, mais que certains sont supposément capables de gouverner les actions de millions de leurs semblables par la force et on s’imagine que ce droit de dominer et imposer sa volonté aux autres se gagne légitimement par concours de popularité. Aussi longtemps que notre société sera fondée sur cette prémisse, nous vivrons dans un monde où la violence et l’arbitraire priment et des enfants seront séparés de leurs parents qui seront criminalisés pour avoir traversé la mauvaise ligne imaginaire sans permission.»

Read more

Symptômes de l’agonie de l’Occident

Ce à quoi nous assistons cependant n’a rien à voir avec de la simple bigoterie. Le mal est beaucoup plus profond. Les québécois sont nombrilistes et ne voient souvent pas beaucoup plus loin que leur petit village d’irréductibles gaulois entouré de camps retranchés anglo-saxons, mais le mal qui est derrière les évènements de dimanche n’est pas limité seulement au Québec. La seule raison pourquoi il se manifeste ici est peut-être que du côté identitaire, le peuple québécois a l’épiderme particulièrement sensible, isolé comme il est. Un petit îlot de francophonie dans un océan anglophone. Aussi est-il un peu plus jaloux de sa culture et craintif de toute menace envers elle. Tel est certainement notre héritage collectif. Mais ce malaise, il est partout en Occident.

Read more
%d bloggers like this: